Esprits libres
Article mis en ligne le 10 avril 2020
dernière modification le 24 septembre 2020

Le sujet d’écriture du poème était libre, cependant, certains élèves de 3ème se sont emparés de cette liberté pour écrire sur le confinement.
Touchantes, parfois légères voire drôles, voici les productions de huit élèves apprentis poètes.
Mme Royne.


Sur le confinement

Cette maladie qui nous a tous enchantés,
Et qui se prénommait le coronavirus.
Nous permettait de ne plus étudier.
Mais vite cela se transforma en malus…
Il faisait beau, il faisait chaud,
Ceux qui étaient dehors, qui bravaient l’interdit,
Pouvaient sentir le soleil brûler sur leur peau…
Tandis que nous, nous mourrions d’ennui.

Anna

La Mer
Ô Comme je voudrais voir la mer,
Si vaste et somptueuse
Avec ses remous avant-arrière
Plus belle qu’une nébuleuse.
Le bruit des vagues
Avec son calme apaisant
Et la danse des algues
Mais je suis en confinement.
Juliette


Obscure clarté

Plus rien, voile d’informations,
Confinement français total,
Des militaires en formation,
Révélés par le penthotal.
Les arbres s’animent au mistral,
Pas un étudiant se présente
A l’heure du cours magistral,
La peur est là, omniprésente.

Gabriel

Confinement

Merci toi qui me fait rester chez moi
Merci toi qui me fait rêver de joie
Merci toi qui m’as appris à être libre
Merci toi qui m’as rééquilibré

Vivre ce n’est pas attendre que l’orage passe
Ou bien attendre que tout se remette en place
C’est apprendre à danser sous la pluie
Jusqu’à la tombée de la nuit

Clara


On nous avait dit de ne plus aller en cours.

On nous avait dit de ne plus aller en cours.
Nous étions contents de cette nouvelle mais,
après trois jours,
le président nous a annoncé,
que nous étions confinés à partir de ce jour.
Ça devient lourd.
Comme les ours nous sommes en train d’hiberner.
On commence vraiment à s’ennuyer.
Rien qu’à cause du coronavirus,
maudit virus

Titouan

Restez chez vous

Ce jeudi soir la nouvelle est tombée
Covid, ce vilain gagne du terrain
Enfermés nous le sommes, c’est certain
Prenez soin de vous. Confiné il faut rester.

Quelle puissance il a ce corona
Laisser des morts par millier sur son passage
Réussir à nous enfermer chacun chez soi
Frapper ceux qui ne sont pas sages

Plus de repère, une grande galère
Même le jour et l’heure m’importe guère
Le printemps est dehors et nous sommes dedans
Et tout cela à cause du confinement

Puisque nous sommes prisonniers
Apprenons à nous évader
Laissons s’envoler nos pensées
Mais de grâce, chez vous restez !

Luna

Le confinement

Sous le grand soleil bleu du printemps
Sur les routes désertes tout le temps
Uniquement une voiture ou un passant
Apparaissant de temps en temps

Seul confiné chez moi pendant
Que la vie semble à l’arrêt
J’espère que ça ne va pas durer
et qu’on va tous être épargnés.

Mario

Le ciel est bleu est dégagé

Le ciel est bleu est dégagé
Je n’ai qu’une envie c’est de m’en aller
Le printemps est à la porte d’entrée
Moi je suis confiné ou enfermé

Le petit lapin ne passera pas
Nous n’aurons point de chocolat
Il restera cloîtré chez lui
Et tous les petits pleureront dans leur lit

Pas de pâques, pas de printemps
pas d’amis, plus d’école
Je passe tout mon temps
À rêver

Matéo